Questions les plus fréquentes




1/ En état d'hypnose, va-t-on pouvoir me faire faire n'importe quoi ?
NON ! En état d'hypnose, le sens critique n'est pas annihilé. Une partie consciente de la personne veille en permanence pour préserver son intégrité pendant la séance.
Il est ainsi impossible de faire faire à quelqu’un quelque chose allant contre son éthique, sa morale ou même de dangereux.
Pour effectuer un travail thérapeutique, un état d'hypnose légère ou moyenne est suffisant, si bien que nous sommes toujours conscients de ce qui se passe et se dit et nous pouvons sortir de l'état hypnotique quand nous le voulons.



2/ Etre hypnotisable, est-ce un signe de faiblesse mentale ?
Au contraire ! C'est plutôt un signe d'équilibre et de plasticité psychique.
Une susceptibilité accrue à l'hypnose serait liée à de grandes capacités attentionnelles.
"Hypnotisabilité" et influençabilité (de caractère) sont deux choses très différentes !



3/ Est-il possible que je ne me réveille pas ?
Non !
Si personne ne nous y aide, nous sortons par nous-mêmes de l'hypnose. Si l'on est fatigué, il se peut que nous basculions dans le sommeil véritable, dans ce cas nous en sortons également tout naturellement.


4/ Y a-t-il des contre-indications à l'hypnose ?

Très peu : c'est le cas pour les personnes qui ont des troubles psychiques graves, en particulier, une tendance à se dissocier de la réalité car elles vont utiliser cet état pour exprimer leurs symptômes. Cette pratique est donc à exclure pour elles, à moins qu'elle ne soit effectuée par un psychiatre.





Natacha BERTHELOT - nb.hypnotherapie@yahoo.fr - + 33 (0)6 47 87 32 97